Quel shaker à cocktail choisir pour votre bar maison

Si l’on vous parle de cocktails, il est très probable que la première image qui vous viendra en tête sera celle d’un bartender secouant énergiquement un shaker, accompagnée du bruit des glaçons qui s’entrechoquent à l’intérieur. En effet en plus d’être l’objet iconique de la mixologie, le shaker à cocktail fait partie de ces ustensiles tout à fait indispensables pour réaliser une multitude de cocktails comme peuvent l’être le jigger, la passoire à cocktails ou le verre mélangeur. Ainsi vous n’avez pas d’autre choix que d’investir dans un shaker si vous souhaitez avoir un bar maison qui se respecte !

Qu’est-ce qu’un shaker à cocktail ?

Commençons par une simple définition : un shaker ou shaker à cocktail pour être précis est un appareil utilisé pour mélanger des boissons généralement froides et alcoolisées.

 

À travers vos expériences personnelles, vous avez sûrement dû remarquer qu’il est bien plus difficile de mélanger et diluer des ingrédients dans une boisson froide que lorsque cette dernière est chaude. Si vous ne nous croyez pas, faites le test par vous-même ! Mélangez du sucre dans de l’eau chaude, puis dans de l’eau froide. Vous verrez que pour l’une des deux expériences, il vous faudra beaucoup plus de temps à remuer pour obtenir un mélange homogène. Or mélanger des ingrédients à une boisson froide est une constante en mixologie. Pour accélérer ce processus, on fait appel à cet ustensile admirable qu’est le shaker à cocktail. En effet, en secouant le liquide dans un shaker, ce dernier bouge beaucoup plus que si vous l’aviez remué avec une simple cuillère dans un verre. Le résultat est un mélange parfaitement homogène, si bien sûr vous avez respecté les doses.

 

En plus de mélanger formidablement les boissons, il permet de refroidir considérablement et très rapidement la boisson. Ceci s’explique par le fait que les glaçons ajoutés au mélange dans le shaker se retrouvent entièrement et constamment en contact de la boisson quand elle est secouée. De plus, en percutant la surface du shaker, les glaçons vont se briser en plus petits morceaux, ce qui augmente la surface froide en contact avec le liquide.

 

Enfin, secouer une boisson alcoolisée avec des glaçons dans un shaker permet de la diluer. Car oui les cocktails doivent être dilués. Si ce n’était pas le cas, ce serait très certainement la soupe à la grimace à chaque gorgée. Les doses d’alcool des cocktails dits « au shaker » sont pour la plupart substantielles. Les recettes de ces cocktails supposent que le mélange lorsque frappé dans le shaker sera dilué entre 25% et 40%.

 

On résume que le shaker est un appareil indispensable à la réalisation de très nombreux cocktails, car il permet :

  • D’obtenir très rapidement un mélange homogène
  • De refroidir rapidement la boisson
  • De diluer la boisson et ainsi l’amener à un niveau d’alcool agréable

Comment utiliser un shaker à cocktail ?

Le processus de frapper un cocktail, c’est-à-dire de mélanger un cocktail à l’aide d’un shaker, est relativement simple. Entre le moment où vous versez les ingrédients dans le shaker et celui où vous versez la boisson mélangée et refroidie dans le verre, il ne se passe qu’une ou deux minutes. Généralement, les six étapes à suivre sont les suivantes :

 

  1. Versez les ingrédients dans un shaker.
  2. Remplissez le shaker de glaçons.
  3. Refermer le shaker en vous assurant que les différentes parties sont bien imbriquées entre elles pour éviter toute mauvaise surprise par la suite.
  4. Tenez le shaker à deux mains, en haut et en bas puis secouez vigoureusement dans un mouvement horizontal au-dessus d’une de vos épaules.
  5. Secouez en comptant lentement jusqu’à dix ou jusqu’à ce qu’une couche de glace se forme à la surface extérieure du shaker.
  6. Versez en filtrant votre cocktail dans un verre refroidi. Il est important de ne pas verser les glaçons présents dans le shaker. Si la recette le demande, disposez de nouveaux glaçons dans le verre avant de verser le mélange.

 

Bien que le geste de secouer le shaker soit quelque chose d’assez instinctif, voici quelques conseils pour assurer un cocktail homogène et correctement refroidi :

 

  • Ne pas trop remplir le shaker. En général un shaker de taille classique permet au maximum de concocter 3 cocktails short drinks à la fois et seulement 2 dans le cas d’un long drink.
  • Secouez en rythme. Faites ressortir le percussionniste qui est en vous !
  • Secouez vigoureusement. Apporter de la volonté et puissance à votre geste.
  • Tenez solidement le shaker. Il faut que vos mains maintiennent bien en place toutes les pièces de l’appareil. Sinon gare au cocktail volant !

Quel shaker choisir ?

Aujourd’hui dans le monde de la mixologie sont utilisés 3 grands types de shakers à cocktail :


  • Le Boston Shaker
  • Le Cobbler Shaker
  • Le French Shaker parfois appelé Parisian Shaker

Ces shakers ont tous les 3 leurs spécificités, leurs avantages et inconvénients. C’est ce que nous allons voir ensemble. L’équipe CocktailCorner a passé au crible ces 3 principaux types de shakers à cocktail.

1. Le Boston Shaker

Le Boston Shaker est de toute évidence le shaker fétiche des barmans. Si un jour vous avez déjà mis les pieds dans un bar cocktail, il est quasiment certain que vous l’ayez déjà vu à l’emploi. Il est composé de deux parties : un verre à mélange et un gobelet en métal appelé « tumbler ». Les ingrédients doivent être versés dans le tumbler pour ensuite insérer au-dessus le verre à mélange en vous assurant que l’ensemble est bien scellé. Pour desceller, taper sur le côté du tumbler pour éviter de forcer et risquer de casser le verre.

Ses avantages :

  • Il offre un volume plus important que les 2 autres, ce qui est utile lorsque l’on doit réaliser de nombreux cocktails
  • Facile à nettoyer et donc réutilisable rapidement
  • Sa polyvalence. Étant composé d’un verre à mélange qui peut être utilisé pour la réalisation de cocktails non frappés, c’est-à-dire non secoué


Ses désavantages :

  • Nécessite d’avoir une passoire Hawthorne pour filtrer le mélange quand il est versé dans le verre
  • Le verre à mélange peut casser
  • Nécessite un peu plus de compétence technique que les deux autres

2. Le Cobbler Shaker

Tandis que le Boston Shaker est le choix #1 des professionnels, le Cobbler shaker a les faveurs des débutants et amateurs qui réalisent leurs cocktails maison. Composé de 3 parties, une boîte en métal, un couvercle en métal avec crépines intégrées pour filtrer et un capuchon, il est une solution tout en un.

Ses avantages :
  • Facile d’utilisation
  • Se suffit à lui-même. Pas besoin d’avoir une passoire
  • Son design

Ses désavantages :
  • Plus long à nettoyer que le Boston shaker
  • Plus difficile à desceller que le Boston shaker
  • Moins efficace que le Boston shaker pour secouer et filtrer

3. Le French/Parisian Shaker

Le French/Parisian shaker, bien qu’étant le moins commun des trois, est celui qui a le vent en poupe ces derniers temps. Il doit son succès surtout à son élégance. Il est un entre-deux du Boston et du Cobbler shaker. Composé de deux parties métallique comme le Boston, il reprend pour l’essentiel la forme du Cobbler mais sans avoir la crépine intégrée. Pour certains, le French shaker est le pire des deux mondes, puisque comme le Cobbler il est plus difficile à desceller que le Boston shaker sans pour autant avoir l’avantage du filtrage intégré.

Ses avantages :
  • Son élégance

Ses désavantages :
  • Nécessite d’avoir une passoire Hawthorne
  • Difficile à desceller
  • Moins efficace que le Boston shaker

On espère qu’avec ce tour d’horizon vous aura été utile et instructif pour choisir votre shaker à cocktail. Peu importe votre choix, retenez que le plus important est : un cocktail secoué et prêt à être servi !

A découvrir aussi

Par ici le bon plan !

Profitez de 10% de réduction chez notre partenaire Queuedecoq.fr avec le code promo "CCORNER10"